Peut on couler une dalle béton directement sur la terre ?
Travaux

Peut on couler une dalle béton directement sur la terre ?

Les propriétaires se lancent souvent dans des projets de bricolage, en réaction aux entrepreneurs qui facturent trop cher même les tâches de construction les plus simples. Couler son propre béton est un processus relativement simple et un excellent moyen d’économiser de l’argent, mais vous devez le faire correctement. Le coulage du béton est une étape critique, mais pouvez-vous couler du béton sur un sol non préparé ?

Vous ne devez pas verser le béton directement sur le sol avant d’avoir préparé une base en béton adéquate. La meilleure pratique minimale consiste à préparer soigneusement le sol en nivelant et en compactant la sous-couche. Ensuite, ajoutez une sous-couche de gravier pour un support de charge supplémentaire de la dalle finale, si nécessaire.

Dans cet article, nous vous en dirons plus sur les différentes couches utilisées pour créer une dalle de béton solide et sur les autres moyens de faire durcir votre béton pour qu’il reste ferme et puisse résister aux intempéries.

Un bref aperçu du béton


Les dalles de béton sont fréquemment utilisées comme fondation ou niveau de base, car elles constituent une plate-forme solide. Elles constituent d’excellentes surfaces pour les abris à voitures et les aires de barbecue et peuvent aider à relier deux zones en tant qu’allée.

Elles constituent également une finition tendance pour les projets de bricolage modernes, mais vous devez traiter correctement la zone où vous allez couler le béton pour vous assurer d’obtenir une finition lisse.

Dans les cas où vous posez une dalle de béton pour soutenir d’autres projets de construction, il est également impératif de le faire correctement pour protéger vos autres bâtiments. Un béton instable peut se fissurer et céder lorsqu’il n’est pas en mesure de supporter le poids qui lui est imposé.

Le béton a été créé en 1824, bien que ses premières racines dans le mortier remontent à l’Égypte ancienne (source). Cela signifie que le béton a joué un rôle essentiel dans de nombreux bâtiments importants tout au long de l’histoire, sous une forme ou une autre.

Le béton est le nom donné à un mélange de ciment et de granulats, ce qui en fait un matériau de construction composite (source).

On croit souvent à tort que l’on peut ajouter à ce mélange n’importe quoi, comme de la terre, en raison de l’aspect rugueux des granulats qui jouent un rôle important dans la rigidité structurelle du béton.

Cette idée fausse est surtout répandue lorsqu’il s’agit de poser un dallage ou des carreaux de béton dans un jardin. Tout élément supplémentaire ajouté au mélange de béton peut avoir un impact négatif sur la façon dont il durcit et sur l’intégrité à long terme de la pose.

C’est la raison pour laquelle les saletés non adhérentes doivent être enlevées ou compactées afin d’éviter toute interférence ou mélange avec le béton, car cela modifierait le rapport délicat entre le ciment, l’eau et les granulats, qui se lient tous ensemble pour former le béton.

Ce qu’il faut faire avant de couler du béton


Il existe de nombreuses mauvaises façons de couler du béton, alors que les experts en construction s’accordent à dire qu’il n’y a qu’une seule bonne façon de couler du béton. En suivant ces étapes, vous obtiendrez une dalle de béton bien durcie.

Dégagez la zone


Lorsque vous posez du béton à l’extérieur, il est important d’être méticuleux et de bien nettoyer la zone. Soyez à l’affût des débris naturels comme les feuilles et l’herbe, des insectes, et assurez-vous qu’aucun animal ou enfant ne viendra perturber la prise du béton (source).

Il peut être judicieux de délimiter la zone où vous allez couler le béton si vous avez l’impression qu’il y a des interférences extérieures. Il peut également être nécessaire d’installer un parapluie ou un store pour protéger votre béton des éléments pendant qu’il durcit.

Lorsque vous préparez le sol pour qu’il devienne la fondation de votre béton, soyez à l’affût des obstacles potentiels qui pourraient le gêner.

Les racines d’arbres, les câbles électriques, les conduits et les conduites d’eau sont des problèmes majeurs qui peuvent affecter la façon dont vous posez votre béton, tandis que des obstacles plus petits comme les nids de fourmis peuvent être traités pour que les fourmis se déplacent et ne creusent pas de tunnel dans votre béton pendant qu’il sèche.

Préparez la fondation et la couche de fondation


La préparation de l’infrastructure et de la fondation est facilement l’étape la plus importante, car elle joue le rôle le plus significatif dans la façon dont votre béton prend.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le béton est fabriqué en mélangeant du ciment et des granulats. Les granulats sont essentiellement des matériaux rocheux, allant de fins à grossiers, auxquels le ciment se lie pendant qu’il durcit. Les granulats se répartissent en deux niveaux : la couche de fondation et la sous-fondation.

Construisez votre coffrage à béton


De nombreux bricoleurs passent directement de la deuxième étape à la coulée du béton. Il y a encore deux autres étapes qui sont tout aussi importantes pour produire une dalle de béton bien soignée.

Tout d’abord, un coffrage serait incroyablement utile lors du coulage, car il aide à diriger le coulage, en canalisant le béton au fur et à mesure qu’il arrive. Il maintiendra également vos bords à l’équerre pendant que le béton durcit. Les bords du coffrage sont également utiles lors du nivellement et de la pose de la couche supérieure de béton (source).

Les coffrages remplissent également une autre fonction : ils empêchent la terre de se détacher du sol autour de la dalle que vous êtes en train de poser. Comme nous l’avons vu, il s’agit d’un élément important car il modifierait la composition de votre béton et affecterait sa durabilité.

Ajouter un treillis métallique


Une dernière mesure pour accroître l’intégrité structurelle de votre dalle de béton consiste à y ajouter un treillis métallique. Il s’agit essentiellement d’un « squelette » auquel le béton s’accroche.

Le béton est capable de se lier à lui-même pendant le durcissement et, pour les petites tâches, on peut s’en sortir sans utiliser de treillis. Dans la plupart des cas, les experts en construction recommandent que votre béton soit armé de toute façon, afin de préserver la solidité de votre structure.

On croit souvent à tort que les barres d’acier utilisées dans le treillis sont soudées ensemble par points, mais les experts en construction le déconseillent car cela réduit la section transversale de l’acier et offre donc moins d’intégrité que lorsqu’elles ne sont pas jointes.

Pour que le treillis soit efficace, il est important de placer les barres d’acier à une hauteur appropriée, en fonction de l’épaisseur du béton que vous souhaitez poser.

C’est une autre raison pour laquelle il est important de suivre ces quatre étapes plutôt que de couler le béton directement sur la terre, car la préparation du sous-sol fournit une surface plane pour préparer le treillis avant le coulage.

Choses à garder à l’esprit lors du coulage du béton


Après avoir suivi ces quatre étapes, vous serez prêt à couler votre béton. Il y a plusieurs détails subtils à prendre en compte lors de la préparation du béton, comme le mélange de la bonne quantité d’eau à votre granulat. Nous abordons ce sujet dans un autre article intitulé « Puis-je couler du béton sec ? ».

L’équipement de sécurité est également fortement recommandé lors du mélange et de la coulée du béton pour vous protéger des éclaboussures.

Il est important de répartir le béton uniformément dès la phase de coulage, c’est pourquoi il est recommandé de se faire aider lors du coulage. Utilisez des pelles, des râteaux et des râteaux de chantier pour vous aider à répartir le béton uniformément sur votre coffrage.

La chape vous aidera à obtenir une finition uniforme à la couche supérieure du béton et vous permettra de mettre une pente adéquate sur votre béton pour diriger la pluie. Il est également conseillé de flotter la surface pour compacter davantage le béton et l’aider à prendre.

Réflexions finales


La pose du béton nécessite plus d’étapes que le simple versement du béton sur la terre. Il faut préparer la surface du sol, faire une sous-couche et une base, ajouter la bonne quantité de granulats, construire un coffrage pour mouler le béton dans la forme souhaitée et renforcer la dalle avec un treillis métallique.

La composition de votre béton est importante, tout comme le respect de ces étapes, car elles jouent toutes un rôle dans la résistance globale du béton une fois qu’il a pris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.